» 
alemán árabe búlgaro checo chino coreano croata danés eslovaco esloveno español estonio farsi finlandés francés griego hebreo hindù húngaro indonesio inglés islandés italiano japonés letón lituano malgache neerlandés noruego polaco portugués rumano ruso serbio sueco tailandès turco vietnamita
alemán árabe búlgaro checo chino coreano croata danés eslovaco esloveno español estonio farsi finlandés francés griego hebreo hindù húngaro indonesio inglés islandés italiano japonés letón lituano malgache neerlandés noruego polaco portugués rumano ruso serbio sueco tailandès turco vietnamita

definición - Antiquité

antiquité (n.f.)

1.temps très ancien, qui désigne particulièrement la période de l'apogée de la civilisation gréco-romaine.

2.objet d'art ancien.

3.caractère de ce qui est ancien.

   Publicidad ▼

definición (más)

definición de Antiquité (Littré)

definición de Antiquité (Wikipedia)

sinónimos - Antiquité

   Publicidad ▼

ver también - Antiquité

antiquité (n.f.)

frases

-Antiquité classique • Antiquité de Malte • Antiquité grecque en musique • Antiquité romaine en musique • Antiquité tardive • Art du relief rupestre dans l'antiquité iranienne • Bibliothèque des sciences de l'Antiquité • Carie (Antiquité) • Char (Antiquité) • Cheval dans l'Antiquité • Chroniques de l'Antiquité galactique • Engin de siège dans l’Antiquité romaine • Esclavage dans l'Antiquité • Fascia (antiquité) • Figure de la Terre dans l'Antiquité • Gaza (Antiquité) • Histoire de l'Algérie dans l'Antiquité • Histoire de la Savoie dans l'Antiquité • Histoire du département de l'Aisne durant l'Antiquité • Homosexualité dans l'Antiquité • Liste des batailles de l'Antiquité • Liste des philosophes sceptiques de l'Antiquité • Listes des empires coloniaux de l'Antiquité • Noms et prénoms égyptiens dans l'Antiquité • Noms et prénoms égyptiens dans l'Antiquité (A à G) • Noms et prénoms égyptiens dans l'Antiquité (H à K) • Noms et prénoms égyptiens dans l'Antiquité (M et N) • Noms et prénoms égyptiens dans l'Antiquité (O à Z) • Pallium (Antiquité) • Phalange (Antiquité) • Porcie (Antiquité) • Rouelle (Antiquité) • Silphium (antiquité) • Trois grands problèmes de l'Antiquité • Économie et société dans l'Antiquité • Éducation dans l'Antiquité • Épiclèse (Antiquité) • Épisème (Antiquité)

diccionario analógico




vétusté[Classe]

antique[CeQuiEst~]

antiquité (n. f.)


antiquité (n. f.) [figuré , ancien]


Le Littré (1880)

ANTIQUITÉ (s. f.)[an-ti-ki-té]

1. Ancienneté très reculée.

Elles ont une antiquité au-dessus d'Esdras (BOSSUET Hist. II, 13)

De nos arts, de nos lois l'auguste antiquité (VOLT. Orphel. de la Chine, I, 1)

2. De toute antiquité, loc. adv. De tout temps.

Terres censuelles, dont le cens avait de toute antiquité appartenu au roi (MONTESQ. Esp. XXX, 15)

3. Collectivement, les hommes qui ont vécu dans les siècles éloignés du nôtre. L'antiquité raconte.

On peut opposer les deux Scaligers à la plus savante antiquité (BALZAC dans BOUHOURS)

4. Au plur. Monuments, oeuvres d'art qui nous restent de l'antiquité. Des antiquités romaines. Les antiquités d'une ville.

Les moeurs antiques qu'Homère et Hésiode nous représentent, ne servent pas peu à nous faire entendre les antiquités beaucoup plus reculées et la divine simplicité de l'Écriture (BOSSUET Hist. univ. I, 25)

Clément XI lui donna par une bulle l'intendance générale sur toutes les antiquités de Rome, auxquelles il était défendu de toucher sans sa permission (FONTEN. Bianchini.)

Il s'emploie en ce sens, mais plus rarement, au singulier. On voit près de cette ville une belle antiquité.

HISTORIQUE

XIe s.C'est l'amiral le viel d'antiquitet (Ch. de Rol. CLXXXV)

XIIe s.As reis d'antiquité devriez reguarder, Qui les comandemenz Deu ne voldrent guarder (Th. le Mart. p. 78)

XIIIe s.Bien sembloit l'ermitage de viel antiquité (Berte, XLV)Il meïsmes ses cors a le fu alumé En un palais d'encoste qui fu d'antiquité (Ch. d'Ant. VII, 580)Sire, dist l'Arabis, en orés verité ; Cil sont bon chevalier de viele antiquité ; Si conquistrent Espagne par lor grand poesté (ib. VIII, 335)

XVIe s.Nous en voyons mille exemples en l'antiquité (MONT. III, 120)

ÉTYMOLOGIE

Provenç. antiquitat ; espagn. antiguedad ; ital. antichità ; de antiquitatem (voy. ANTIQUE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ANTIQUITÉ. Ajoutez :

5. Il s'est dit pour vieillesse.

Mon âge, mon antiquité, la simplicité de mes sentiments.... me donnaient cette confiance (BOSSUET Relation sur le quiétisme.)

On se cache de celui qui par son antiquité était à la tête (BOSSUET Remarque sur la réponse [de Fénelon] à la relation sur le quiétisme)

Mon antiquité ne me permet plus d'entretenir la compagnie au delà de neuf heures (Mme DE COULANGES Lett. à Mme de Grignan, 3 mars 1704)

Cet emploi a cessé d'être en usage.

Wikipedia

Antiquité

                   
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la période historique. Pour les meubles et objets anciens, voir Antiquaire.
  Schéma chronologique des quatre périodes de l'Histoire selon les historiens français.

L'Antiquité est la première des époques de l'Histoire connue. Pour une civilisation, l'Antiquité commence avec le développement ou l'adoption de l'écriture. Le passage à l'Antiquité s'est donc produit à différentes périodes pour les différents peuples. L'Antiquité suit la période de la Préhistoire, ou celle de la Protohistoire.

De la même manière, l'Antiquité se termine à différentes dates pour différentes régions du monde, et précède le Moyen Âge ou l'Époque moderne, selon la civilisation.

En histoire européenne, l'Antiquité désigne la période des civilisations de l'écriture autour de la Méditerranée et au Moyen-Orient, après la Préhistoire, et avant le Moyen Âge. La majorité des historiens estime que l'Antiquité y commence au IVe millénaire av. J.-C. (-3500, -3000 avant J.C.) avec l'invention de l'écriture en Mésopotamie et en Égypte, et voit sa fin durant les grandes migrations eurasiennes autour du Ve siècle (300 à 600). La date symbolique est relative à une civilisation ou une nation. La déposition du dernier empereur romain d'Occident en 476 est un repère conventionnel pour l'Europe occidentale, mais d'autres bornes peuvent être significatives de la fin du monde antique. Dans une approche eurocentriste, l'Antiquité est souvent réduite à l'Antiquité gréco-romaine dite Antiquité classique.

Dans les Amériques, l'Antiquité est associée aux civilisations précolombiennes, si bien qu'elle commence vers 1200 avant notre ère avec l'invention du système d'écriture pictogrammes-idéogrammes par les Olmèques[1], et s'achève au début du XVIe siècle avec l'arrivée des Européens, donc suivie directement par l'Époque moderne (pas de Moyen Âge).

En Asie, la période se termine à peu près vers l'an -200, avec la Dynastie Qin qui inaugure la période impériale en Chine, et le début de la dynastie Chola en Inde.

La discipline qui étudie les civilisations antiques est l’Histoire ancienne, celle qui étudie les civilisations protohistoriques est la Protohistoire.

Sommaire

  Afrique

Articles connexes : Égypte antique, Nubie, Méroé, Aksoum, Carthage, Numidie, D'mt et Pount.

L'écriture hiéroglyphique est attestée dès la fin du IVe millénaire av. J.-C..

La fin de l'histoire égyptienne antique varie en fonction du point de vue adopté. Elle s'achève :

  • d'un point de vue ethnologique, à la mort du dernier pharaon autochtone, Nectanébo II en -343, et l'Antiquité égyptienne se confond alors avec celle du monde hellénistique;
  • d'un point de vue politique, à la mort du dernier souverain autonome, Ptolémée XV Césarion en -30 et l'Antiquité égyptienne se confond alors avec celle du monde romain ;
  • d'un point de vue culturel, lors de la conversion du dernier temple égyptien en église copte, le temple d'Isis à Philae en 535 (fermeture en 551).

  Amérique

Article connexe : Civilisations précolombiennes.

  Asie

Article connexe : Phénicie.

  Mésopotamie

La plus ancienne civilisation antique connue serait celle de Sumer en Mésopotamie. Vers -3400, elle développa l'écriture dite cunéiforme, dont les pictogrammes prenaient des formes pointues, à cause de la forme biseautée du calame avec lequel ils étaient tracés.

  Chine/Japon

L'Antiquité se termine vers l'an -200 en Chine et en Inde, avec respectivement la Dynastie Qin qui inaugure la période impériale en Chine et le début de la dynastie Chola. Elle débute beaucoup plus tard au Japon : en 250 avec la période Yamato, qui est suivie en 710 par l'époque de Nara. L'Antiquité japonaise se termine en 1185 avec la fin de l'époque de Heian.

  Europe

  Agrigente : Temple de la Concorde

En Europe, l'Antiquité commence avec la civilisation minoenne, en Crète entre -2700 et -1200. Cette dernière inventa l'écriture linéaire A, puis un dérivé, le linéaire B, premières formes d'écriture attestées sur le continent qui servaient à écrire une forme archaïque du grec ancien. Plus tard, les écritures dérivées de l'alphabet grec (inspiré de l'alphabet phénicien) s'imposent sur la totalité du continent (alphabets étrusque, latin, arménien, cyrillique et glagolitique, gotique, etc.).

La fin de l'Antiquité – dont les civilisations de référence pour l'Europe sont la Grèce antique et la Rome antique – est traditionnellement fixée à la chute de l'Empire romain d'Occident, en 476. La période des invasions barbares (voir Antiquité tardive) est donc à la charnière de l'Antiquité et de la période suivante : le Moyen Âge.

En raison de la permanence des grands traits de l'Antiquité tardive — civilisation du Bas Empire romain et poursuite de l'Empire romain en Orient (Byzance) — au-delà de l'évènement politique constitué par la déposition du dernier empereur romain Romulus Augustule, l'historien médiéviste Jacques Le Goff a par exemple proposé d'étendre l'Antiquité tardive jusqu'au Xe siècle. À l'inverse, d'autres historiens du Moyen Âge [réf. nécessaire] font commencer leur période dès le début du Ve siècle, voire dès le IVe siècle avec comme critères principaux l'essor du christianisme et la barbarisation de l'armée romaine.

  Chronologie générale

  • Les trois premières grandes civilisations :
    • Vers 3300 avant J.-C. : la civilisation sumérienne de Mésopotamie (actuelle Irak) invente l’écriture cunéiforme (cités-États d'Ur, Uruk...). Le premier empire de la région, l'Empire akkadien, fondé vers 2345 avant J.-C., ne dura qu'un siècle.
    • Vers 3100 avant J.-C. : unification de l’Égypte par Narmer (Mani), un suivant de Horus, n'oublions pas non plus les Rois Scorpions qui ont précédé Narmer durant 300 ans. L'écriture est hiéroglyphique, elle est inventée vers 3400 avant J.-C. La civilisation égyptienne antique Kemet est née très largement avant les autres car la découverte de la levée iliaque de Sepedet (sirius, sothis) et toute l'organisation étatique qu'elle exige, vers 4332 avant J.-C., montre bien l'antériorité de la civilisation égyptienne ancienne Kemet.
    • Vers 2500 avant J.-C. : Apogée de la civilisation de l’Indus (villes de Mohenjo-Daro et d'Harappa). Leur écriture n'est pas encore déchiffrée.

  Civilisations antiques

  Notes et références

  1. Magni (2003), p. 114-144
  2. voir Oies du Capitole et Rome antique#Guerres extérieures

  Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

  Articles connexes

  Liens externes

  Bibliographie


   
               

 

todas las traducciones de Antiquité


Contenido de sensagent

  • definiciones
  • sinónimos
  • antónimos
  • enciclopedia

  • définition
  • synonyme

   Publicidad ▼

Investigaciones anteriores en el diccionario :

4017 visitantes en línea

computado en 0,203s

   Publicidad ▼

   Publicidad ▼