» 
alemán árabe búlgaro checo chino coreano croata danés eslovaco esloveno español estonio farsi finlandés francés griego hebreo hindù húngaro indonesio inglés islandés italiano japonés letón lituano malgache neerlandés noruego polaco portugués rumano ruso serbio sueco tailandès turco vietnamita
alemán árabe búlgaro checo chino coreano croata danés eslovaco esloveno español estonio farsi finlandés francés griego hebreo hindù húngaro indonesio inglés islandés italiano japonés letón lituano malgache neerlandés noruego polaco portugués rumano ruso serbio sueco tailandès turco vietnamita

definición - France_2

definición de France_2 (Wikipedia)

   Publicidad ▼

Wikipedia

France 2

                   

48°50′20″N 2°16′17″E / 48.83889, 2.27139

Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la chaîne de télévision française. Pour les autres significations du nom France 2, voir France II et F2.
Logo France 2.svg
Création 21 décembre 1963
Propriétaire France Télévisions
Slogan « France 2, la 1ère chaîne publique »
Format d'image 576i (SDTV), 1080i (HDTV)
Langue Français
Pays Drapeau de France France
Statut Généraliste nationale publique
Ancien nom Antenne 2 (1975-1992)
La Deuxième Chaîne Couleur de l'ORTF (1967-1975)
La Deuxième Chaîne de l'ORTF (1964-1967)
La Deuxième Chaîne de la RTF (1963-1964)
Siège social Drapeau de la France Paris
Site Web www.france2.fr
Diffusion
Diffusion Numérique terrestre, satellite, câble, xDSL et Web.
Diffusion HD Numérique terrestre, satellite, câble et xDSL.

France 2 est une chaîne de télévision généraliste française de service public créée en 1963. Appelée initialement Deuxième chaîne puis Antenne 2 de 1975 à 1992, la chaîne adopte finalement le nom de France 2, pour marquer son adhésion au groupe France Télévisions. Sa couleur est le rouge, et se retrouve sur l'habillage de l'antenne.

Deuxième chaîne historique de télévision en France, elle figure derrière TF1, y compris en termes d'audience. Elle est disponible sur la TNT, le câble, le satellite, la télévision par xDSL et Internet.

Sommaire

  Histoire de la chaîne

  La deuxième chaîne

À la fin des années 1950, les services techniques de la Radiodiffusion-télévision française (R.T.F.) procèdent à plusieurs essais en vue de diffuser depuis l'émetteur de la Tour Eiffel un deuxième programme au standard 819 lignes VHF aux mêmes normes que l'unique chaîne alors en service sur le canal 8A. Les transmissions sur les canaux voisins (pour permettre la réception avec la même antenne) se soldent par des échecs, la réception étant fortement brouillée sur l'une ou l'autre des deux fréquences[1]. Le recours à une diffusion sur la nouvelle bande UHF (471-860 MHz, canaux 21 à 65), associée à la définition au standard 625 lignes en usage dans la quasi-totalité des pays européens, s'avère alors indispensable pour cette nouvelle deuxième chaîne de la R.T.F. qui obtient en mai 1962 les crédits nécessaires du gouvernement pour sa mise en place. Elle émet pour la première fois de façon expérimentale le 21 décembre 1963[2] sur le canal 22 UHF de l'émetteur de la Tour Eiffel. Denise Fabre et Michelle Demai sont engagées comme speakerines de la chaîne, en plus de Renée Legrand qui y officie depuis les préparatifs. La diffusion d'un programme quotidien, complémentaire de celui de la première chaîne et offrant aux téléspectateurs la possibilité d'effectuer un choix de programmes entre les deux chaînes, débute le 18 avril 1964, date de son inauguration officielle en présence du directeur général de la R.T.F. Robert Bordaz[3], sur les émetteurs de Paris-Tour Eiffel et Lyon-Fourvière, puis sur celui de Bouvigny à la fin mai, Marseille à la fin juin, le Mont-Pilat fin octobre, le Puy-de-Dôme fin décembre, suivis de Caen, du Pic de l'Ours et du Pic du Midi en 1965[4].

La R.T.F. est remplacée le 27 juin 1964 par l'Office de radiodiffusion télévision française (O.R.T.F.) dont le statut gagne en autonomie en n'étant plus placée que sous la tutelle du ministère de l'information afin de contrôler le respect de ses obligations de service public. La deuxième chaîne n'est alors reçue que par 20 % des Français. Le 15 septembre 1966, le journal télévisé fait son apparition sur la deuxième chaîne avec Vingt-quatre heures d'actualités, présenté par Jean Lanzi sous la direction de Louis Roland Neil. Le 6 avril 1967 débutent les Dossiers de l'écran d’Armand Jammot et en septembre, Pierre Tchernia présente une nouvelle émission sur l'actualité du cinéma, Monsieur Cinéma. Le codage couleur français au standard SECAM IIIB norme L à 625 lignes, inventé par l'ingénieur Henri de France, entre en vigueur en juin 1967 et, le dimanche 1er octobre à 14 h 15, la deuxième chaîne est la première chaîne française à passer à la couleur[5]. Le 10 octobre, elle diffuse la série américaine Mission impossible. Les Shadoks, série animée de Jacques Rouxel et René Borg, arrivent sur la chaîne le 29 avril 1968. La réforme de la télévision voulue par le Premier ministre Jacques Chaban-Delmas crée en 1969 une concurrence entre les rédactions télévisées des deux chaînes de l'O.R.T.F. Jacqueline Baudrier, qui vient de reprendre la direction de l'information de le deuxième chaîne, met à l'antenne 24 heures sur la Deux le 3 novembre 1969 présenté par Léon Zitrone et Michel Péricard. En avril 1970, les actualités régionales sont proposées simultanément sur la première et la deuxième chaîne sur les émetteurs reçus dans deux régions voisines (par exemple Niort : émission Poitou-Charentes sur la Une et Télé-Loire-Océan de Nantes sur la Deux). Sur les autres émetteurs (Paris, Bordeaux, Dijon...) des dessins animés pour enfants sont proposés, créant une disparité mal perçue dans les régions ne recevant pas ce programme[6]. La publicité « de marque » est introduite sur la deuxième chaîne en janvier 1971 et sa commercialisation est assurée par la Régie française de publicité[7], filiale de l'ORTF qui officie pour la chaîne jusqu'en 1988.

En janvier 1972, Armand Jammot remplace Le mot le plus long par Des chiffres et des lettres, et Jacques Chancel lance Le Grand Échiquier le 12 janvier. Le 3 juillet, la loi no 72-553[8] sur le statut de l'O.R.T.F. créé deux chaînes distinctes et plafonne les ressources publicitaires à 25 %. Il s'en suit une réorganisation de l'information sur chacune des chaînes le 11 septembre 1972. Jugée trop indépendante, la rédaction de la première chaîne, Information Première dirigée par Pierre Desgraupes, est limogée, et celle de Jacqueline Baudrier, 24 heures sur la Deux, promue sur la Une. Une partie des anciens journalistes d'Information Première (Jean-Michel Desjeunes, Alexandre Baloud, Jean-Pierre Elkabbach...) migrent alors sur la deuxième chaîne sur laquelle Jean-Pierre Elkabbach et Jean-Claude Héberlé créent la rédaction INF2 où débutent Gérard Holtz, Daniel Bilalian, Danielle Breem, Pierre Serra, Gérard Sebag ou Alain Doubesky. Les actualités régionales sont diffusées simultanément sur la deuxième et la troisième chaîne, nouvellement créée à partir de 1973.

Les grandes séries en couleur de l'O.R.T.F. débarquent sur la deuxième chaîne au début des années 1970. Arsène Lupin ouvre le bal le 18 mars 1971, suivi des Rois maudits du 21 décembre 1972 au 24  janvier 1973, réalisé par Claude Barma et adapté de l'œuvre de Maurice Druon par Marcel Jullian, puis des Brigades du Tigre le 21 décembre 1974.

Sur une idée de son président, Marceau Long, l'O.R.T.F. organise le 10 mai 1974 pour la première fois à la télévision et hors du cadre rigide de la campagne officielle, un débat entre les deux candidats au second tour de l’élection présidentielle, Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand, arbitré par Jacqueline Baudrier et Alain Duhamel et diffusé simultanément et en direct sur la première chaîne et la deuxième chaîne[9].

Suite au choc pétrolier de 1974, les émissions doivent s'arrêter à 23 heures pour cause d'économie d'énergie.

  Antenne 2

La société nationale de programmes de télévision Antenne 2 naît le 1er janvier 1975, date effective d’application de la loi no 74-696 du 7 août 1974[10] qui supprime l’O.R.T.F. et crée sept organismes autonomes, dont trois sociétés nationales de programmes de télévision : Télévision Française 1 (TF1), Antenne 2 (dont le sigle est A2) et France Régions 3 (FR3), la Société française de production (SFP), Télédiffusion de France (TDF), Radio France, et l’Institut national de l'audiovisuel (INA). Le monopole d’État est maintenu et chacune des sociétés est placée sous la tutelle du Premier ministre.

Le 6 janvier 1975, Antenne 2, dirigée par Marcel Jullian[11], commence ses programmes. Son audience reste plus confidentielle que sur TF1, ce qui lui permet de tenter des expériences et programmes nouveaux, tels Récré A2 ou Apostrophes, ou d’user d’un ton moins conventionnel dans ses journaux télévisés. La rédaction, qui succède à celle d'INF2, est dirigée par Jacques Sallebert. La présentation du journal est confiée à Jean-Marie Cavada et Guy Thomas en semaine, et à Jean Lanzi le weekend. La concurrence avec TF1 est rude et les formules se succèdent jusqu'à l'installation de Patrick Poivre d'Arvor aux commandes à l'été 1977. Antenne 2 se singularise par l'arrivée de jeunes journalistes qui feront le succès de la chaîne pendant plus de vingt ans, notamment Hervé Claude, Noël Mamère et Claude Sérillon qui débutent tous à Antenne 2 Midi. La même année, Jacques Martin prend en main pour 21 ans une grande partie du programme dominicale d'Antenne 2 avec Bon Dimanche et la célèbre École des fans.

Le 5 mai 1981, le débat opposant Valéry Giscard d’Estaing à François Mitterrand pour le deuxième tour de l’élection présidentielle, arbitré par Jean Boissonnat et Michèle Cotta, est diffusé simultanément sur TF1, Antenne 2 et FR3.

Le samedi 16 janvier 1982, Michel Drucker présente sa nouvelle émission de variétés, Champs-Élysées, qui donne à Antenne 2 les meilleures audiences chaque samedi pendant huit ans. La loi no 82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle supprime le monopole d’État et recréé par le décret no 82-790 du 17 septembre 1982[12] la société nationale de télévision en couleur Antenne 2, maintenant placée sous la tutelle de l'HACA, qui établit le cahier des charges, veille aux règles de concurrence et nomme le président de la chaîne.

En 1983, grâce au ton nouveau de ses journaux télévisés présentés par Christine Ockrent et d’émissions de divertissement de qualité comme Champs-Élysées, la Chasse aux trésors ou Récré A2, l’audience d’Antenne 2 finit par dépasser celle de TF1. Cette tendance perdure jusqu’à la privatisation de TF1 en 1987. Des formats nouveaux apparaissent, comme Châteauvallon le 4 janvier 1984, premier télé-roman français inspiré de Dallas qui sévit sur la chaîne concurrente, ou Maguy, premier sitcom français avec Rosy Varte et Jean-Marc Thibault lancé en février 1985. Antenne 2 est également la première chaîne française à proposer un programme le matin dès 6h30 avec Télématin à partir du 7 janvier 1985 alors que les programmes de ses deux concurrentes ne débutent que vers 10 ou 11 heures.

Antenne 2 ne voit pas venir la remontée en puissance de TF1 aidée par son nouveau PDG Hervé Bourges, qui lance Cocoricocoboy en access prime-time, le mini-journal de Patrice Drevet et redonne surtout à l’information de la Une une attitude de leader dès janvier 1985 avec l’arrivée de Bruno Masure et Claude Sérillon (remplacé ensuite par Marie-France Cubadda).

La rentrée de septembre 1987 est marquée par les grilles offensives et extrêmement commerciales des deux nouvelles chaînes de télévision privées TF1 et La Cinq. Antenne 2 commence alors un inexorable déclin qui la mène de 40 % d’audience en 1986 à 21 % en 1991, quand TF1 plafonne entre 40 % et 45 % et La Cinq autour de 10 % à 13 %.

Le 28 avril 1988, le débat entre les deux candidats au deuxième tour de l’élection présidentielle, Jacques Chirac et François Mitterrand, est retransmis en simultané sur Antenne 2 et TF1.

Dans un souci de renforcement de l’audiovisuel public face à la concurrence privée, le CSA réunit par la loi des 2 et 10 août 1989 Antenne 2 et FR3 sous une présidence commune en la personne de Philippe Guilhaume[13], contraint à la démission le 19 décembre 1990 par le ministre de la Culture Catherine Tasca et remplacé par Hervé Bourges[14].

Antenne 2 diffuse ses programmes 24h/24 à partir du 5 juillet 1991. Le 14 septembre 1991, elle est la première chaîne française à diffuser un nouveau genre de programme importé des États-Unis, le reality show, avec La Nuit des héros tous les vendredis à 20 h 50.

  France 2

Afin d'essayer de reconstruire un groupe public fort face aux télévisions commerciales et pour lui donner une cohésion, les chaînes de service public prennent le nom de France Télévision le 7 septembre 1992 : Antenne 2 devient France 2 vers h 30 avant Télématin[15]. Un nouvel habillage et de nouveaux programmes (Le Cercle de minuit, Frou-Frou, Savoir plus santé) sont mis à l'antenne.

France 2 a la mission de divertir le public tout en respectant ses missions de service public. Durant l'été 1993, la chaîne connaît un grand succès avec sa saga de l'été Le Château des oliviers. Des animateurs/producteurs sont recrutés comme Nagui, Arthur ou Jean-Luc Delarue. Leurs émissions N'oubliez pas votre brosse à dents, Les Enfants de la télé ou Ça se discute séduisent le public, mais créent la polémique. De plus, des contrats exorbitants leurs ont été consentis pour les attirer sur France 2, et leur dénonciation par le député Alain Griotteray à l’Assemblée nationale provoque le départ du président de France Télévision Jean-Pierre Elkabbach en 1996. Son remplaçant Xavier Gouyou-Beauchamps solde les comptes avec les départs de Nagui et Arthur durant l'été 1996.

France 2 connait plusieurs changements à la rentrée 1998. Sophie Davant présente C'est au programme après Télématin. Thierry Ardisson arrive pour animer le talk-show Tout le monde en parle le samedi soir. Patrick Sébastien lance l'un des grands succès de la chaîne le samedi soir : Le Plus Grand Cabaret du monde. Enfin, Michel Drucker remplace Jacques Martin le dimanche après-midi avec Vivement dimanche. En 2000, Christophe Hondelatte lance l'émission de faits divers Faites entrer l'accusé, et Laurent Ruquier arrive à 19 heures avec On a tout essayé. La rentrée de 2001 est marquée par plusieurs modifications dans les JT. David Pujadas est recruté à LCI pour présenter le 20 heures, et Daniel Bilalian remplace Gérard Holtz à 13 heures. KD2A devient l'émission jeunesse de la chaîne. Début 2002, le jeu Pyramide est déplacé en fin de journée, remplacé par Le Juste Euro à midi. Il reviendra avant le journal de 13 heures trois semaines plus tard, et ce jusqu'en août 2003.

En 2004, France 2 diffuse la série américaine FBI : Portés disparus, puis Cold Case l'année suivante. En 2005, Patrick de Carolis devient président de France Télévisions, et prône une ligne plus culturelle : Chez Maupassant, Secrets d'histoire sont lancés. Yves Calvi présente l'émission politique Mots croisés. En 2006, Nagui lance Tout le monde veut prendre sa place à midi. L'émission ne devait rester que durant l'été, mais elle est confirmée devant son succès. En 2007, France 2 réussit un grand coup en acquérant les droits du Championnat de France de football et lance France 2 Foot présenté par Denis Balbir. L'émission remplace Chanter la vie de Pascal Sevran le dimanche midi, mais ne restera qu'un an à l'antenne, le championnat étant passé à Canal +.

En octobre 2008, France 2 passe en HD sur la TNT et voit la publicité supprimée de 20 heures à 6 heures comme sur les autres chaînes publiques. En 2010, Laurent Ruquier passe à 18 heures avec On ne demande qu'à en rire. Les rendez-vous d'information de 13 heures proposés par Elise Lucet la semaine et Laurent Delahousse le week-end enchaînent des records d'audience [16],[17],[18],[19]. La part de marché actuelle de la chaîne oscille autour de 15%[20]. Fin 2011, France 2 abandonne le mode analogique comme les 4 autres chaines herztiennes.

  Identité visuelle

La deuxième chaîne de la R.T.F. ne dispose pas de logo propre lors de sa création. Elle reprend le sigle R.T.F. Télévision de la première chaîne avec une indication RTF Télévison 2 en début d'indicatif d'ouverture d'antenne qui anime un fond bicolore noir et blanc et un cercle de flèches se transformant en ellipses pour former le logo R.T.F. Télévision, évoquant aussi bien des ondes radioélectriques que le système solaire ou la course d'un électron dans un univers fermé, sur un thème musical de R. David et JP. Calvet intitulé "au delà de l'espace"[21]. Une version à peine retouchée de cet indicatif est mise à l'antenne en juin 1964 dans laquelle les ellipses forment le nouveau logo de la deuxième chaîne de l'O.R.T.F., identique à celui de la première chaîne qui reprend le logo de la R.T.F. Télévision. auquel s'adjoint une quatrième initiale en son centre (le O) formant une ellipse verticale surmontée du chiffre 2[22]. Cet indicatif passe à la couleur en même temps que la chaîne et subit de légères modifications au niveau du logo et du thème musical[23], puis est remplacé en 1972 par un nouvel indicatif d'ouverture d'antenne[24], formé d'un kaléidoscope de couleurs évoquant différentes mires de calibrages de la couleur sur les récepteurs de télévision et reprenant le thème musical du premier indicatif d'ouverture.

  Les hommes volants de Folon

Le premier logo d'Antenne 2 de 1975 à 1982 est dessiné par le peintre Georges Mathieu, mais un logo alternatif en police Eurostile reprenant le nom et les couleurs du logo initial est utilisé à l'antenne dès 1977 afin d'être plus lisible. Le nouvel habillage d'Antenne 2 mis à l'antenne le 6 janvier 1975 est l'oeuvre du dessinateur Jean-Michel Folon, déjà remarqué deux ans plus tôt pour son très beau générique de l'émission Italiques sur la deuxième chaîne, qui réalise les célèbres indicatifs d'ouverture et de fermeture d'antenne avec les hommes volants où ses bonshommes bleus s'envolent sur une très mélancolique cantilène pour hautbois et orchestres composée par Michel Colombier et intitulée "Emmanuel"[25][26], ainsi que le générique du Journal.

Le logo "bulle" d'Antenne 2 du 12 septembre 1983 au 7 avril 1986 est créé par l'Agence Pipa Vidéo qui officialise le sigle A2 en police Eurostile, déjà largement utilisé à l'antenne depuis 1982, et livre un nouvel indicatif d'ouverture et de fermeture d'antenne figurant en image de synthèse un monde imaginaire exprimant le passage de la nuit au jour[27]. La musique orchestrale de cet indicatif est légèrement modifiée quelques mois après par une musique plus électronique et douce[28].

Alors qu'Antenne 2 perd peu à peu sa place de leader face à TF1, la chaîne tente de rajeunir son identité en avril 1986 par un logo très à la mode du moment qui conserve le sigle A2 avec un 2 métallique sur lequel se reflètent des spots de couleur et un A manuscrit allongé très graphique et dynamique aux couleurs de l'arc en ciel. Preuve de la crise d'identité de la chaîne, ce logo évolue ensuite trois fois en trois ans avec d'abord un A rouge sur un 2 gris foncé sur fond gris clair à lamelles, puis un A à la queue raccourcie et un 2 en relief, pour finir par un A gris clair sur un 2 rouge. Antenne 2 passe sous présidence commune à l'été 1989 et Philippe Guilhaume décide de rajeunir à nouveau l'identité visuelle de la chaîne en adoptant en novembre 1990 un logo en relief très coloré, remettant à l'honneur le nom complet de la chaîne, que certains de ses détracteurs assimileront à un vilain petit canard. L'indicatif d'ouverture et de fermeture d'antenne, qui proclame que « la 2 m'épate » se veut également très joyeux, dynamique et coloré, à l'image du nouveau logo de la chaîne[29]. Une seconde version avec les mêmes images, la même musique, mais proclamant simplement « la 2 » est mise à l'antenne d'avril 1991 au 5 juillet 1991, date du passage en diffusion continue[30][31].

Depuis 1992, l'identité visuelle de France Télévisions a été confiée à l'agence de design Gédéon qui nʼa cessé dʼaccompagner France 2 en créant différentes générations dʼhabillages[32]. Celui de 1992, basé sur les couleurs nationales françaises, conserve pour France 2 la couleur rouge qui a accompagné la chaîne dans quelques-unes de ses identités visuelles précedentes.

  Logos

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

  Slogans

  • 1987 : « A2, A2, passionnément »
  • 1990 : « Antenne 2, allumez la passion »
  • 1999 : « France 2, partageons plus que des images »
  • 2007 : « L'air est plus vif sur France 2 »
  • 2008 : « Tous les jours, tous les genres, tous les publics : France 2 »
  • 2009 : « L'événement nous rassemble »
  • 2012 : « France 2, la 1ère chaîne publique »

  Organisation

  Dirigeants

Présidents-directeurs généraux :

Directeurs généraux :

Directeurs des programmes :

Directeurs de l'information :

Directeurs des sports :

  Capital

Du 21 décembre 1963 au 31 décembre 1974, la deuxième chaîne faisait partie intégrante de la R.T.F. puis de l'ORTF dont le capital était détenu à 100 % par l'État français. Du 1er janvier 1975 au 4 janvier 2010, Antenne 2 puis France 2 est devenu une société nationale de programme publique toujours détenue à 100 % par l'État français. Depuis cette date, France 2 a perdu son statut de société pour devenir une part intégrante de l'entreprise commune France Télévisions SA dont le capital est détenu à 100 % par l'État français.

  Mission

Seule chaîne exclusivement généraliste du service public, France 2 offre une programmation diversifiée, destinée à atteindre un large public. Cette position lui « assigne l'ambition de jouer dans les domaines de l'information nationale et internationale, de la création, du divertissement et de l'événement, un rôle d'entraînement en matière de qualité et d'innovation pour l'ensemble du secteur audiovisuel »[37].

  Sièges

Le premier siège de la deuxième chaîne était situé au 13-15 rue Cognacq-Jay à Paris, qui regroupait tous les services de télévision de la R.T.F. puis de l'O.R.T.F.

Conservé par TF1 après la scission de l'Office en 1975, Antenne 2 part s’installer dans un immeuble situé au 22 avenue Montaigne dans le 8e arrondissement de Paris. Toutefois pendant quelques années, de 1975 à 1982, TF1 et Antenne 2, chaînes publiques concurrentes, se partageaient le même bâtiment et des studios voisins pour la réalisation de leurs journaux télévisés, retransmis depuis Cognacq-Jay jusqu'au déménagement complet d'Antenne 2.

Le 15 août 1998, France 2 intègre le nouveau siège de France Télévision au 7 esplanade Henri de France dans le 15e arrondissement.

  Programmes

  Grille de programmes

Les séries télévisées sont en vert ; les téléfilms en rose ; les journaux télévisés en bleu ; les émissions en marron doré et les films en marron.

12 h 13 h 14 h 00 15 h 10 16 h 15 17 h 10 17 h 55 18 h 55 20 h 20 h 35 22 h 30
Lundi Tout le monde veut prendre sa place Journal Toute une histoire Comment ça va bien ! Le Jour où tout a basculé Seriez-vous un bon expert ? On ne demande qu'à en rire Que le meilleur gagne Journal Cold Case : Affaires classées Mots croisés
Mardi Documentaire Infrarouge (Documentaires)
Mercredi Série française The Closer : L.A. enquêtes prioritaires
Jeudi Envoyé spécial ou Des paroles et des actes Complément d'enquête
Vendredi Téléfilm policier français Téléfilm ou Concert Unique
13 h 15 14 h 00 15 h 40 17 h 15 18 h 00 19 h 00 20 h 35 23 h 05
Samedi 13 h 15, le samedi Envoyé spécial, la suite Téléfilm U.S. Marshals, protection de témoins On n'demande qu'à en rire Le 4e duel Divertissement On n'est pas couché
13 h 20 14 h 10 15 h 00 16 h 25 17 h 30 18 h 50 20 h 35 22 h 45
Dimanche 13 h 15, le dimanche Vivement dimanche Grandeurs Nature Stade 2 Vivement dimanche prochain Film Faites entrer l'accusé

  Journaux télévisés

  • Les journaux du matin

Du lundi au vendredi, ils sont diffusés à 6h30, 7h, 7h30, 8h et 8h55 dans le cadre de Télématin, et sont présentés par Nathanaël de Rincquesen et Sophie Le Saint. Les journaux de 6h30 et de 8h55 sont traduits en langage des signes. Le samedi, ils sont diffusés à 7h à 8h et à 9h20 par Isabelle Bouloc et à 7h30 et 8h30 par Sophie Gastrin dans le cadre de Télématin, le samedi. Le dimanche, un journal, le JT Thé ou Café est diffusé à 7h10 au sein de Thé ou Café et est présenté par Isabelle Bouloc.

  • Le journal de 13 heures

Présenté par Élise Lucet du lundi au vendredi (présentateurs jokers : Sophie Le Saint ou Nathanaël de Rincquesen) et par Laurent Delahousse le samedi et le dimanche (présentatrice joker : Marie Drucker).

  • Le journal de 20 heures
Article détaillé : Journal de 20 heures de France 2.

Présenté par David Pujadas du lundi au jeudi (présentateur joker : Julian Bugier) et par Laurent Delahousse du vendredi au dimanche (présentatrice joker : Marie Drucker)[38].

  • Le JT NUIT

Journal tout en images diffusé aux alentours de minuit.

  Magazines d'information

  • Les 4 vérités : présenté par Roland Sicard, tous les matins vers h 40, un invité en rapport avec l'actualité politique, culturelle, ...
  Logo de Sans Frontières
  • 13 h 15, le samedi : magazine de la rédaction de France 2 présenté par Laurent Delahousse. Il donne, sur un ton dynamique et décalé, un regard sur l’actualité, l’air du temps et la politique... Diffusé le samedi à 13 h 15 après le 13 heures. Il a pour slogan « C’est le samedi, à 13 h 15. Et ça tombe bien, car ça s’appelle « 13 h 15, le samedi »… ».

  Émissions

  • D'art d'art : émission prenant la forme d'un programme court, consacré aux arts plastiques, présenté par Frédéric Taddeï, diffusée sur France 2 depuis 2002 et produite par Froggies (Tim Newman).
  • Des paroles et des actes : émission politique sous forme d'un face-à-face ou sous la forme d'un grand débat d'actualité, autour d'un invité. Diffusé chaque mois à 20 h 35. Présenté par David Pujadas.
  • Complément d'enquête : émission de société sous forme d’enquêtes, de reportages et de témoignages. Diffusé tous les jeudis, en deuxième partie de soirée. Présenté par Benoît Duquesne.
  • Mots croisés : émission d'actualité sous forme de débats sur le plateau. Diffusé tous les lundis en deuxième partie de soirée à 22 h 50. Présenté par Yves Calvi.
  • Taratata : émission de variété musicale rock présentée par Nagui (présentateur initial, remplacé par Alexandra Kazan jusqu'en 1997), suspendue en 2000, et reprise en 2005).
  • Dans quelle étagère ?, Monique Atlan questionne deux fois par jour un auteur qui fait l'actualité littéraire. Émission diffusée du lundi au vendredi à 9h05.
  • 5 touristes : jeu d'été à 18h, à partir du 25 juillet 2011.

  Émissions disparues

  Séries

Voici une liste de séries emblématiques qui sont ou ont été diffusées sur la deuxième chaîne de l'ORTF, sur Antenne 2 puis France 2.

Séries françaises Drapeau : France :

Séries américaines Drapeau : États-Unis :

Séries britanniques Drapeau : Royaume-Uni :

Séries allemandes Drapeau : Allemagne :

Séries canadiennes Drapeau : Canada :

Séries Italiennes Drapeau : Italie :

  Présentateurs et présentatrices

Présentateurs et présentatrices Émission(s)
Valérie Alexandre Bulletins météo
Monique Atlan Dans quelle éta-gère ?
Thierry Beccaro Motus
Télématin (remplaçant)
Réveillez vos méninges
Stéphane Bern Comment ça va bien !
Secrets d'histoire
Julian Bugier Journal de 20 h de la semaine (remplaçant)
Elysée-moi
Yves Calvi Mots croisés
Catherine Ceylac Thé ou café
Lionel Chamoulaud Stade 2
Évènements sportifs
Guilaine Chenu Envoyé spécial
Envoyé spécial : la suite
Carnet de voyage d'Envoyé spécial
Julien Courbet Serez-vous un bon expert ?
Le 4e duel
Sophie Davant C'est au programme
Toute une histoire
Téléthon
Olivier Delacroix Dans les yeux d'Olivier
Laurent Delahousse Journaux de 13 h et de 20 h du week-end (titulaire)
Un jour, un destin
Marie Drucker Journaux de 13 h et de 20 h du week-end (remplaçante)
Les Infiltrés
Michel Drucker Vivement dimanche
Vivement dimanche prochain...
Champs-Élysées
Benoît Duquesne Complément d'enquête
Virginie Guilhaume Secrets de Famille
Gérard Holtz Évènements sportifs
Françoise Joly Envoyé spécial
Envoyé spécial : la suite
Carnet de voyage d'Envoyé spécial
Sophie Le Saint Journal de 13 h de la semaine (remplaçante)
Journal de 8 h dans Télématin
Frédérique Lantieri Faites entrer l'accusé
Etienne Leenhardt Un œil sur la planète
Philippe Lefait Des mots de minuit
William Leymergie Télématin (titulaire)
Frédéric Lopez Rendez-vous en terre inconnue
Elise Lucet Journal de 13 h de la semaine (titulaire)
Laurent Luyat Évènements sportifs
Paris sportifs
Isabelle Martinet Bulletins météo
Olivier Minne Fort Boyard
Nelson Montfort Évènements sportifs
Nagui Taratata
Tout le monde veut prendre sa place
N'oubliez pas les paroles !
Chéri(e), fais les valises !
Arnaud Poivre d'Arvor Non élucidé
David Pujadas Journal de 20 h de la semaine (titulaire)
Des paroles et des actes
Nathalie Rihouet Bulletins météo
Laurent Romejko Bulletins météo
Eve Ruggieri Musiques au cœur 5 étoiles
Laurent Ruquier On n'est pas couché
On n'demande qu'à en rire
On a tout révisé
Patrick Sabatier Mot de passe
Les Stars du rire s'amusent
Béatrice Schönberg Prise Directe
Histoires en série
Patrick Sébastien Le Plus Grand Cabaret du monde
Les Années bonheur
Elizabeth Tchoungui Avant-Premières
Tex Les Z'amours
Philippe Verdier Bulletins météo
Jean-François Zygel La Boîte à Musique

  Voix-off des bandes annonces

  • Bianca Holtz
  • Nicolas Rey
  • Sylvie Bariol
  • Emmanuelle Pailly
  • Catherine Lans
  • Botum Dupuis
  • Opphélie Doll
  • Lemmy Constantine

  Diffusion

La deuxième chaîne, puis Antenne 2, puis France 2, a été diffusée au standard UHF SÉCAM L sur le deuxième réseau national analogique hertzien du 13 décembre 1963 au 30 novembre 2011, date de l'arrêt de la télévision analogique en France. La chaîne fut intégralement diffusée au format 14/9 sur son réseau terrestre analogique à partir du 7 avril 2008. À partir de 1975, Antenne 2 fut diffusée en Italie (régions de Toscane, Latium, Emilie-RomagneBasse-Vénétie et des parties de Lombardie et Ligurie) au standard SECAM puis en PAL de 1983 jusqu'en 2003, lorsque les fréquences ont été vendues à divers réseaux de télévision comme Canale Italia et Gruppo Editoriale L'Espresso. Elle fut aussi diffusée en Tunisie en lieu et place de la RTT 2 de 1989 jusqu'à fin octobre 1999.

France 2 est aujourd'hui disponible sur la Télévision numérique terrestre en France, en Andorre et dans la Vallée d'Aoste, les réseaux câblés français, belge, luxembourgeois, monégasque, suisses romands et allemands, les bouquets satellite français et mauricien, ceux de télévision IP en France, en Belgique, au Luxembourg et en Suisse romande. Depuis le 7 avril 2008, elle est entièrement diffusée au format 16/9 sur tous ces réseaux et est disponible en HD (MPEG-4) depuis le 30 octobre 2008 sur tous les supports. En tant que chaîne publique, tous les câblo-opérateurs, bouquettistes satellites et FAI ont l'obligation de la reprendre dans le service de base de leurs réseaux.

La plupart de ses émissions sont aussi relayées dans le monde entier par le biais de TV5Monde.

  Hertzien numérique

  • En France :

France 2 est diffusée en clair sur le multiplex R1 (SGR1) de la TNT au standard UHF PAL MPEG-2 (SDTV) depuis le 31 mars 2005 et sur le multiplex R5 (MR5) de la TNT au standard UHF PAL MPEG-4 (HDTV) depuis le 30 octobre 2008. Elle est également diffusée sur le multiplex ROM 1 de la TNT outre-mer au standard UHF PAL MPEG-4 (SDTV) depuis le 30 novembre 2010.

  • En Andorre :

France 2 est diffusée sur le réseau de télévision numérique terrestre (TDT) de la Principauté d'Andorre, depuis le 25 septembre 2007.

  • En Italie :

France 2 a été diffusée sur la télévision numérique terrestre italienne à partir du 11 décembre 2006, puis a été remplacée par France 24 (Radio France Internationale pour un temps long seulement à Rome) depuis le 7 juin 2007. France 2 est maintenant uniquement disponible dans la région Vallée d'Aoste, autonome et bilingue italien/français, en raison de lois italiennes sur l'autonomie gouvernementale. Depuis les années 1970, la chaîne française était diffusée au standard italien depuis les émetteurs de la Pointe Helbronner (canal UHF PAL-G 30), de la Tête d'Arpy et du Pavillon du Mont-Fréty (en amont de Courmayeur). La Rai capte le signal de la chaîne à la Tête d'Arpy et le diffuse sur son multiplex numérique hertzien valdôtain Digitale Mux 1.

  Câble

France 2 est diffusée sur les réseaux câblés français (Numericable, Zeop et SPM Télécom), belge (Numericable), VOO et Telenet), luxembourgeois (Numericable), monégasque (Monaco Télécom), suisses (Cablecom, Naxoo et City TV) et allemands (Kabel Deutschland et Unitymedia).

  Satellite

France 2 fut diffusée dès son lancement sur le bouquet satellite CanalSat, puis aussi sur TPS dès juin 1996. Suite à la fusion de TPS et CanalSat en avril 2007, elle est maintenant diffusée sur le bouquet satellite CanalSat et ses déclinaisons ultramarines et africaine (CanalSat Caraïbes, CanalSat Calédonie, CanalSat Réunion et CanalSat Horizons), la TV d'Orange et la TV d'Orange Caraïbe, BIS Télévisions, Parabole Réunion et Tahiti Nui Satellite. Elle fait également partie de l'offre gratuite FRANSAT (en SD et en HD via Atlantic Bird 3) et TNTSAT (en SD et en HD via Astra 1) qui permettent de recevoir les chaînes de la TNT par satellite, sans abonnement, dans les zones non couvertes par la TNT.

France 2 est aussi diffusée sur le bouquet satellite Parabole Maurice, mais également sur l'opérateur belge et luxembourgeois TéléSAT.

  Télévision sur IP

France 2 est diffusée sur les bouquets de télévision IP par ADSL et FTTH en France (Freebox TV, la TV d'Orange, le Bouquet TV de SFR, BBox TV, Dartybox, Box Mediaserv, OnlyBox et Izi TV), en Belgique (Belgacom TV), au Luxembourg (la Télé des P&T) et en Suisse romande (Swisscom TV).

  Image de la chaîne

France 2 souffre d'un handicap majeur lié à un cahier des charges ambitieux et à un déficit de moyens croissant. En effet, l'État et le ministère de la Culture et de la Communication demandent à la chaîne publique de diffuser des émissions culturelles ou éducatives aux heures de grande écoute, alors que ces programmes sont peu fédérateurs et ne permettent donc pas à la chaîne d'engranger les revenus publicitaires escomptés. Bien que chaîne publique, France 2 est extrêmement dépendante de la publicité, pour laquelle elle doit engranger des parts de marché face à TF1, France 3 et M6, ce qui l'amène souvent à venir sur des terrains où l'on attend davantage TF1 ou M6. Ayant toujours refusé de faire de la télé réalité à l'apparition de ce genre télévisuel, elle se destine à le faire aujourd'hui via les grandes maisons de productions privées (Fremantle, Endemol). Noms de code : « Les Caméléons » et « Le village ». Le premier tournage, dans des tribus autochtones, vient d'être annulé suite à la pression de la LDH et de la FIDH, et la diffusion du second, sur des précaires urbains transplantés à la campagne, a été reportée pour septembre. France 2 a été accusée de « faire du sous-TF1 avec de l'argent public » et d'oublier sa mission de service public, mais il faut intégrer le fait que le montant de la redevance (l'une des plus faibles d'Europe) ne permet pas de couvrir les coûts de grilles de programmes de plus en plus coûteuses suite à l'envolée des droits.[non neutre]

Selon Michel Bouvard, député UMP de Savoie, l'existence de France 2 en tant que chaîne de service public n'est pas justifiable. Un certain nombre de députés de l'actuelle majorité prône notamment la privatisation de la chaîne, au regard de ce qu'elle coûte aux Français en impôts (cf. article sur la redevance audiovisuelle) et de la similitude croissante de ses programmes avec ceux des autres chaînes privées. Selon d'autres opinions, la France, comme tous les pays européens se doit de conserver un service public ambitieux et de qualité. La BBC au Royaume-Uni demeure un service public fédérateur et produisant de nombreux programmes de bonne facture, dans un pays au demeurant très libéral.

  Journaux télévisés

Le journal télévisé de France 2 est présenté en alternance par Marie Drucker, Laurent Delahousse et David Pujadas, qui s'occupe aussi des émission politiques et des soirées électorales. Deux jours après la soirée consacrée au premier tour de la campagne présidentielle de 2012, France 2 a été réprimandée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel pour avoir diffusé jusqu'à 21 heures 40 des sondages indiquant que Marine Le Pen avait obtenu 20% des voix[39], alors que tous les sonages montraient dès 20 heures 30 qu'elle serait proche de son score final, 17,9%, la Liste de sondages sur l'élection présidentielle française de 2012 indiquant par ailleurs qu'un seul institut donnait Marine Le Pen à 20% à 20 heures. Le jour même du vote, alors que les électeurs commençaient seulement à voter, le Conseil supérieur de l'audiovisuel avait également communiqué pour reprocher à France 2 d'avoir diffusé 9 secondes d'images de Jean-Luc Mélenchon, présentées comme un interview[40]. Loïc de la Mornais, envoyé spécial de la chaîne, avait tendu son micro au candidat du Front de gauche, dans un restaurant du 10e arrondissement de Paris, sans lui dire que l'image serait diffusée le jour même. "Sans parler politique, êtes-vous serein ?", avait demandé le journaliste. "Oui on passe quelques instants tranquilles entre amis, on va blaguer et mettre tout ça un peu à distance avant de plonger dans le four ce soir", avait répondu le leader du Front de Gauche. Le CSA avait alors déclaré à France-Soir: "il est trop tôt pour dire s'il y aura une sanction", propos immédiatement repris sur le site du quotidien[41].

  Notes et références

  1. Hebdomadaire "Radio-Cinéma-Télévision", ancêtre de Télérama, années 1957 à 1959
  2. Lancement de la deuxième chaîne, R.T.F. Télévision 2, 21 décembre 1963 - INA
  3. Inauguration de la deuxième chaîne le 18 avril 1964 - INA
  4. Edition spéciale des Actualités télévisées de la première chaîne présentée par Maurice Seveno et consacrée à la naissance de la deuxième chaîne, Actualités télévisées de la première chaîne de la R.T.F., 17 avril 1964 - INA
  5. Présentation officielle de la télévision couleur le 1er octobre 1967 - INA
  6. cf revue Télé-Satellite-Numérique mai 2010
  7. Jingles publicité de la Régie française de publicité sur l'ORTF.
  8. Loi no 72-553 du 3 juillet 1972 portant statut de la radiodiffusion-télévision française, Journal Officiel du 4 juillet 1972
  9. Débat entre Valéry Giscard D'Estaing et François Mitterrand le 10 mai 1974, O.R.T.F. - INA
  10. Loi n° 74-696 du 7 août 1974 relative à la radiodiffusion et télévision française, Journal Officiel du 8 août 1974
  11. Marcel Jullian explique ses buts et les projets de programme pour Antenne 2 - INA
  12. Décret n° 82-790 du 17 septembre 1982 portant création d'une société nationale de télévision dénommée Antenne 2, Journal Officiel du 18 septembre 1982
  13. CSA - Bilan 1989 d’Antenne 2 et FR3
  14. CSA - Hervé Bourges nommé président des sociétés Antenne 2 et FR3
  15. Naissance de France Télévision le 7 septembre 1992 - INA
  16. Ozap.com - Records en série pour les rendez-vous d'information de France 2
  17. Toutelatele.com - Elise Lucet bat son record au 13 heures de France 2
  18. Toutelatele.com - 20 heures : David Pujadas titille Laurence Ferrari
  19. Toutelatele.com - Nouveau record historique pour Laurent Delahousse
  20. http://www.jeanmarcmorandini.com/article-53059-audiences-hebdo-france-2-sous-les-15.html
  21. Indicatif d'ouverture d'antenne de la deuxième chaîne de la R.T.F. de janvier à juin 1964
  22. Indicatif d'ouverture d'antenne de la deuxième chaîne de l'O.R.T.F. de 1964 à 1967
  23. Indicatif d'ouverture d'antenne de la deuxième chaîne couleur de l'O.R.T.F. de 1967 à 1972
  24. Indicatif d'ouverture d'antenne de la deuxième chaîne couleur de l'O.R.T.F. de 1972 à 1975
  25. Indicatif d'ouverture d'antenne d'Antenne 2 du 6 janvier 1975 au 11 septembre 1983
  26. Indicatif de fermeture d'antenne d'Antenne 2 du 6 janvier 1975 au 11 septembre 1983
  27. Indicatif d'ouverture et de fermeture d'antenne d'Antenne 2 du 12 septembre 1983 à 1984
  28. Indicatif d'ouverture et de fermeture d'antenne d'Antenne 2 de 1984 à novembre 1990
  29. Indicatif d'ouverture et de fermeture d'antenne d'Antenne 2 du 5 novembre 1990 au avril 1991
  30. Indicatif d'ouverture et de fermeture d'antenne d'Antenne 2 d'avril 1991 au 5 juillet 1991
  31. Habillages d'antenne d'Antenne 2 de 1975 à 1992
  32. Habillages d'antenne de France 2 depuis 1992
  33. Ce logo est arrivé juste avant les J.O de 1972.
  34. Si le logo sans effet de 2002 a bel et bien disparu de l'antenne, il semblerait qu'il soit toujours le logo officiel, car il est toujours présent sur les documents en tous genres ainsi que sur les façades, y compris des bureaux inaugurés APRÈS 2008.
  35. http://www.01net.com/editorial/383858/france-2-desormais-disponible-en-haute-definition-chez-les-fai/
  36. Jean Réveillon, directeur de France 2, Le Figaro, 2 avril 2012.
  37. CSA - Textes juridiques - Cahier des missions et des charges de France 2
  38. Julian Bugier remplace Marie Drucker comme joker du "20 Heures"
  39. "Le CSA tacle France 2", par Fabienne Schmitt, dans Les Echos du 25 avril 2012
  40. "Le CSA tacle France 2", par Fabienne Schmitt, dans Les Echos du 25 avril 2012
  41. "Mélenchon : France 2 a-t-elle enfreint le code électoral ?" sur France.Soir.fr, 22 avril 2012

  Voir aussi

  Articles connexes

  Liens externes

   
               

 

todas las traducciones de France_2


Contenido de sensagent

  • definiciones
  • sinónimos
  • antónimos
  • enciclopedia

  • définition
  • synonyme

   Publicidad ▼

Investigaciones anteriores en el diccionario :

5851 visitantes en línea

computado en 0,078s

   Publicidad ▼

   Publicidad ▼