» 
alemán árabe búlgaro checo chino coreano croata danés eslovaco esloveno español estonio farsi finlandés francés griego hebreo hindù húngaro indonesio inglés islandés italiano japonés letón lituano malgache neerlandés noruego polaco portugués rumano ruso serbio sueco tailandès turco vietnamita
alemán árabe búlgaro checo chino coreano croata danés eslovaco esloveno español estonio farsi finlandés francés griego hebreo hindù húngaro indonesio inglés islandés italiano japonés letón lituano malgache neerlandés noruego polaco portugués rumano ruso serbio sueco tailandès turco vietnamita

definición - Salindres

definición de Salindres (Wikipedia)

   Publicidad ▼

diccionario analógico

Salindres (n. pr.)


Wikipedia

Salindres

                   
Salindres
Administration
Pays France
Région Languedoc-Roussillon
Département Gard
Arrondissement Alès
Canton Alès-Sud-Est
Code commune 30305
Code postal 30340
Maire
Mandat en cours
Daniel Verdelhan
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Grand Alès
Démographie
Population 3 068 hab. (2008)
Densité 266 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 10′ 19″ N 4° 09′ 30″ E / 44.1719, 4.158344° 10′ 19″ Nord
       4° 09′ 30″ Est
/ 44.1719, 4.1583
Altitudes mini. 148 m — maxi. 241 m
Superficie 11,53 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Salindres est une commune française, située dans le département du Gard et la région Languedoc-Roussillon.

Ses habitants sont appelés Salindrois.

Sommaire

  Géographie

Salindres est une commune située dans la Communauté d'agglomération du Grand Alès. Elle fut, au XIXe siècle, le lieu d'implantation de la première usine de Pechiney, ce qui lui vaut d'être qualifiée de « berceau de l'aluminium ».

Aujourd'hui, elle possède les caractéristiques d'une petite ville. Elle est située à 10 km d'Alès, 50 km de Nîmes et 100 km de Montpellier. Elle est fortement marquée par plus d'un siècle et demi d'activité industrielle.

La ville disposait d'une gare de voyageurs sur la petite ligne Alès-Bessèges de la SNCF. Cette gare est aujourd'hui démolie. L'arrêt est matérialisé par un simple abri au bord du quai. La gare de marchandise de Salindres fut, durant les années 1950-1960, la seconde gare de fret de la région en tonnage de marchandises. Début 2007, un hangar à marchandises a été construit en bordure de voie ferrée. Ce hangar doit recevoir ce qui a été décidé et voté en conseil municipal[1]. Les marchandises arriveraient à Salindres par voie ferrée.

  Histoire

L'histoire du XIXe siècle de la ville est intimement liée aux installations industrielles de l'usine Pechiney puis au XXe siècle Rhône-Poulenc. L'installation à Salindres de ces industries est liée à l'environnement et à la disponibilité de certaines ressources naturelles : présence autour de Salindres de minerai, comme le calcaire, la pyrite riche en sulfate de Saint-Julien-les-Rosiers, et la proximité relative de la Camargue pour fournir du sel, depuis Salin-de-Giraud.

Ces matières ont permis de produire dès 1855 de la soude caustique et de l'acide sulfurique. La production de soude caustique et l'approvisionnement en bauxite de Provence et de l'Hérault, vont permettre la production d'un nouveau métal, l'aluminium[2]. Salindres est ainsi le plus ancien site industriel producteur d'aluminium au monde : la production débute en 1860 jusqu'en 1889[3]. C'est, pendant presque 30 ans, la seule usine de production d'aluminum au monde.


Depuis, des entreprises ont développé le site chimique, elles se décomposent en deux entités à l'heure actuelle :

  • Axens : fabrication de catalyseurs pour l'industrie pétroliére ;
  • Rhodia Opérations : production de produits fluorés organiques.

De nouvelles industries se sont installées ces dernières années profitant de la proximité d'une usine classée SEVESO 2 : Céramique Technique Industrielle (CTIsa) et S.A.S. Soureil.

Ces dernières installations sont les principales causes de pollutions olfactives de la commune. Une association (ADISL) et de nombreux riverains contestent vivement l'implantation de toute nouvelle entreprise sur la commune. Une pétition sur ce sujet a recueilli plus de 2 300 signatures. Une pétition spécifique à la quasi totalité des médecins de Salindres et communes voisines a également été constituée[4]. Plusieurs plaintes ont également été déposées auprès du procureur de la république d'Alès.

De plus, un projet d'un centre de traitement des ordures ménagéres à grande échelle (plus de 110 000 personnes) anime la vie citoyenne salindroise. Ce projet est lancé par le SMIRITOM d'Alès[5]. De nombreux habitants du Grand Alès sont contre ce projet imposé aux riverains.

Le principe d'une étude sur les odeurs et la qualité de l'air à Salindres a été votée en conseil municipal le 7 mars 2007. Elle a été mise en place courant 2007 avec le concours d'AIR-Languedoc Roussillon[6]. Un rapport d'Air LR datant de fin 2007 donne l'information suivante: « Origines des COV retrouvés en quantité significative pendant l'été sans émetteur connu (trichloroéthylène, 1,2- dichloroéthane, tétrachlorométhane…) demeurent inconnues ».

Un PPRT (Plan de Prévention des Risques Technologiques) est actuellement en cours d’élaboration, un site SEVESO 2 seuil haut étant présent sur la commune de Salindres. Ce PPRT devrait être achevé en 2009. Il déterminera les zones inconstructibles, les éventuels « délaissements » ou modifications que devront faire les propriétaires (isolation des maisons et vitrages résistants pour éviter la pénétration des gaz en cas d’accident majeur).

Au cours des décennies, ce sont 11 millions de tonnes de déchets d’origine chimique qui ont été accumulés sur le site. Le village de Salindres n’est pas encore répertorié sur la base de données des sites et sols pollués.[réf. nécessaire]

  Héraldique

Blason de Salindres Blason D'or à la fasce losangée d'or et de gueules.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

  Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 en cours Daniel Verdelhan PCF Conseiller général du Canton d'Alès-Sud-Est (1973-1994)
Toutes les données ne sont pas encore connues.

  Démographie

Évolution démographique
1793 1821 1846 1872 1901 1926 1946 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008
300 369 548 2 051 2 551 2 816 3 126 3 889 3 845 3 666 3 459 3 213 3 055 3 056 3 068
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

  Jumelages

  • Lipova (Roumanie)
  • Antikira (Grèce)

  Activité industrielle

  • Salindres abritait un des plus importants sites d'extraction de l'alumine et de complexe chimique de la région Languedoc-Roussillon.
  • Aujourd'hui : complexe chimique Rhodia Opérations (classé SEVESO 2), Axens (potentiellement classé SEVESO 2 aussi) et GIE chimie.
  • Sociétés installées récemment sur la commune de Salindres, essentiellement des ICPE :
    • Céramiques Techniques et Industrielles CTI S.A.
    • SAS Soureil (valorisation et traitement des boues de stations d'épuration)
    • IRIS Solupack (engrais), classée SEVESO seuil bas
    • BIO 3 G (engrais),
    • Lafarge (ciments)

  Lieux et monuments

  La Tour Bécamel

La Tour Becamel, construite en 1143 par les Templiers, domine la petite cité cévenole.

  Personnalités liées à la commune

  Voir aussi

  Articles connexes

  Liens externes

  Notes et références

  1. [PDF] PV du CM du 20/02/04 et [PDF] PV du CM du 25/02/2005
  2. 150 ans d’Histoire Industrielle de Salindres, ASSOCIATION pour la RECHERCHE et l’ETUDE de l’HISTOIRE INDUSTRIELLE de SALINDRES AREHIS, 2007
  3. (en) référence sur aluminium.pechiney.com
  4. ces deux pétitions sont déposées chez Maître Péron, huissier de justice à Alès
  5. Site du SMIRITOM et [1]
  6. Site d'Air LR
   
               

   Publicidad ▼

 

todas las traducciones de Salindres


Contenido de sensagent

  • definiciones
  • sinónimos
  • antónimos
  • enciclopedia

  • définition
  • synonyme

   Publicidad ▼

Investigaciones anteriores en el diccionario :

4152 visitantes en línea

computado en 0,047s

   Publicidad ▼

   Publicidad ▼