» 
alemán árabe búlgaro checo chino coreano croata danés eslovaco esloveno español estonio farsi finlandés francés griego hebreo hindù húngaro indonesio inglés islandés italiano japonés letón lituano malgache neerlandés noruego polaco portugués rumano ruso serbio sueco tailandès turco vietnamita
alemán árabe búlgaro checo chino coreano croata danés eslovaco esloveno español estonio farsi finlandés francés griego hebreo hindù húngaro indonesio inglés islandés italiano japonés letón lituano malgache neerlandés noruego polaco portugués rumano ruso serbio sueco tailandès turco vietnamita

definición - Trophée Prince de Galles

definición de Trophée Prince de Galles (Wikipedia)

   Publicidad ▼

Wikipedia

Trophée Prince de Galles

                   
Trophée Prince de Galles
Image associée à la récompense
Le trophée Prince de Galles
Saison LNH 2011-2012
Nom original Prince of Wales Trophy
Prix remis Le trophée Prince de Galles
Description Vainqueur de la conférence de l'Est
Organisateur Ligue nationale de hockey
Pays Drapeau du Canada Canada
Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de création 1925-1926
Actuel récipiendaire Devils du New Jersey

Le trophée Prince de Galles est le nom d'un trophée de hockey sur glace d'Amérique du Nord. Le trophée est remis annuellement à chaque fin de saison dans la Ligue nationale de hockey depuis la saison 1925-26. Le trophée, portant le nom anglais de Prince of Wales Trophy, est remis au cours des séries éliminatoires au vainqueur de la finale de la conférence de l'Est, juste avant la finale de la Coupe Stanley.

Il s'agit du le trophée qui a changé le plus souvent de définition au cours de l'histoire, avec huit différentes définitions.

Sommaire

  Histoire du trophée

Le trophée porte le nom d'Édouard VIII du Royaume-Uni, Prince de Galles de 1910 à 1936. Il est remis pour la première fois à l'issue du premier match joué dans la nouvelle version du Madison Square Garden le 15 décembre 1925. La rencontre oppose les Canadiens de Montréal aux Americans de New York et les Canadiens l'emportent 3-1 contre leur adversaire du soir. Ils gagnent ainsi le droit de conserver le trophée jusqu'à la fin de la saison. Suite à cette victoire, les Canadiens décident d'inscrire également sur le trophée leur nom pour la saison 1923-24. Les Maroons de Montréal remportent le trophée à la fin de la saison en tant que champions des séries éliminatoires. En 1926-27, la Western Canada Hockey League arrête ses activités et l'équipe championne des séries remporte directement la Coupe Stanley. Le trophée Prince de Galles est donc remis au champion de la saison régulière, les Sénateurs d'Ottawa.

La saison suivante, le trophée change une nouvelle fois de signification et cette fois, il récompense la meilleure équipe de la saison régulière pour la division Américaine. En 1938, le faible nombre de franchises de la LNH oblige la ligue à mettre en place une unique division. Le trophée Prince de Galles redevient donc le trophée pour les champions de la saison régulière.

En 1967, la LNH décide de doubler le nombre d'équipe engagées créant ainsi deux divisions. Les « Six équipes originales » jouent alors dans la division de l'Est dont le champion remporte le trophée du Prince de Galles. En 1974, le nombre d'équipe continue à augmenter et deux nouvelles divisions sont ajoutées. Deux conférences regroupent alors deux divisions et le trophée Prince de Galles récompense la meilleure équipe sur la saison de la conférence du même nom. Six ans plus tard, le trophée revient toujours à la meilleure équipe de la conférence de Galles mais cette fois au terme des séries éliminatoires. En 1993, Gary Bettman, Commissaire de la LNH, décide de changer le nom des conférences et la conférence du Prince de Galles devient la conférence de l'Est. Le trophée Prince de Galles revient donc depuis cette date au champion de la conférence de l'Est à l'issue des séries[1].

  Superstition

Depuis 1993, le commissaire de la LNH présente le trophée au capitaine de l'équipe ayant remporté la série. Malgré tout, une superstition entoure le trophée depuis des années. Elle consiste à dire que si le capitaine ou un joueur touche le trophée, l'équipe ne parviendra pas à remporter la Coupe Stanley, cette dernière étant le seul trophée qu'il faut remporter.

Il est ainsi fréquent de voir le capitaine poser à côté du trophée et du commissaire pour les photographies officielles mais sans toucher le trophée Prince de Galles. En 2003, Scott Stevens capitaine des Devils du New Jersey ignore la superstition, touche le trophée et gagne tout de même la Coupe Stanley. C'est également le cas des Penguins de Pittsburgh qui remportent la Coupe Stanley à trois reprises, alors que les deux capitaines de l'équipe ont touché le trophée Prince de Galles : Mario Lemieux en 1991 et 1992 puis Sidney Crosby en 2009[2].

  Gagnants du trophée Prince de Galles

  Vainqueurs de la finale de la conférence de l'Est

  Vainqueurs de la finale de la conférence Prince de Galles

  Champions de la conférence Prince de Galles

  • 1981 – Canadiens de Montréal
  • 1980 – Sabres de Buffalo
  • 1979 – Canadiens de Montréal
  • 1978 – Canadiens de Montréal
  • 1977 – Canadiens de Montréal
  • 1976 – Canadiens de Montréal
  • 1975 – Sabres de Buffalo

  Champions de la division Est

  Champions de la saison régulière

  • 1967 – Blackhawks de Chicago
  • 1966 – Canadiens de Montréal
  • 1965 – Red Wings de Détroit
  • 1964 – Canadiens de Montréal
  • 1963Maple Leafs de Toronto
  • 1962 – Canadiens de Montréal
  • 1961 – Canadiens de Montréal
  • 1960 – Canadiens de Montréal
  • 1959 – Canadiens de Montréal
  • 1958 – Canadiens de Montréal
  • 1957Red Wings de Détroit
  • 1956 – Canadiens de Montréal
  • 1955 – Red Wings de Détroit
  • 1954 – Red Wings de Détroit
  • 1953 – Red Wings de Détroit
  • 1952 – Red Wings de Détroit
  • 1951 – Red Wings de Détroit
  • 1950 – Red Wings de Détroit
  • 1949 – Red Wings de Détroit
  • 1948 – Maple Leafs de Toronto
  • 1947 – Canadiens de Montréal
  • 1946 – Canadiens de Montréal
  • 1945 – Canadiens de Montréal
  • 1944 – Canadiens de Montréal
  • 1943 – Red Wings de Détroit
  • 1942 – Rangers de New York
  • 1941 – Bruins de Boston
  • 1940 – Bruins de Boston
  • 1939 – Bruins de Boston

  Champions de la division Américaine

  • 1938 – Bruins de Boston
  • 1937 – Red Wings de Détroit
  • 1936 – Red Wings de Détroit
  • 1935 – Bruins de Boston
  • 1934 – Red Wings de Détroit
  • 1933 – Bruins de Boston
  • 1932 – Rangers de New York
  • 1931 – Bruins de Boston
  • 1930 – Bruins de Boston
  • 1929 – Bruins de Boston
  • 1928 – Bruins de Boston

  Champions de la LNH

  Vainqueurs des séries éliminatoires de la LNH

  Autres vainqueurs

  • 15 décembre 1925 - Canadiens de Montréal à l'issue de l'inauguration du Madison Square Garden
  • 1924 – Canadiens de Montréal (gravés en 1925)

  Notes et références

  1. Page 247 de l'« Official Guide & Record Book / 2010 » de la Ligue nationale de hockey
  2. (en) Shawn P. Roarke, « Crosby and Penguins Celebrate East Title with Trophy » sur penguins.nhl.com. Mis en ligne le 26 mai 2009, consulté le 13 mars 2010.

  Voir aussi

   
               

 

todas las traducciones de Trophée Prince de Galles


Contenido de sensagent

  • definiciones
  • sinónimos
  • antónimos
  • enciclopedia

  • définition
  • synonyme

   Publicidad ▼

Investigaciones anteriores en el diccionario :

3077 visitantes en línea

computado en 0,062s

   Publicidad ▼