» 
alemán árabe búlgaro checo chino coreano croata danés eslovaco esloveno español estonio farsi finlandés francés griego hebreo hindù húngaro indonesio inglés islandés italiano japonés letón lituano malgache neerlandés noruego polaco portugués rumano ruso serbio sueco tailandès turco vietnamita
alemán árabe búlgaro checo chino coreano croata danés eslovaco esloveno español estonio farsi finlandés francés griego hebreo hindù húngaro indonesio inglés islandés italiano japonés letón lituano malgache neerlandés noruego polaco portugués rumano ruso serbio sueco tailandès turco vietnamita

definición - bande d'arrêt d'urgence

definición de bande d'arrêt d'urgence (Wikipedia)

   Publicidad ▼

diccionario analógico


Wikipedia

Bande d'arrêt d'urgence

                   
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BAU.
  Jonction de l’autoroute M4 en Irlande, avec une ligne jaune continue délimitant la bande d’arrêt d’urgence

La bande d'arrêt d'urgence (BAU)[1], est une zone dégagée de tout obstacle, sur autoroute entre autres, et généralement bordée à l’extérieur d’une berme engazonnée[2]. Elle est spécialement réalisée pour permettre, en cas de nécessité, l'arrêt ou le stationnement des véhicules. Cette zone correspond à la bande dérasée qui peut être rencontrée sur les autres types de routes.

Sommaire

  Terme utilisé selon le pays

  En Belgique

En Belgique, la bande d’arrêt d’urgence est quelquefois également appelée zone de sécurité[3], mais dans le langage courant, l'usage du terme de bande d'arrêt d'urgence y est aussi fréquent[4],[5].

  Au Québec

Au Québec, ce terme n’est pas utilisé. L’expression accotement stabilisé ou simplement accotement est employée quel que soit le type de route[6].

  Au Luxembourg

Au Luxembourg, la notion de bande d’arrêt d’urgence a été introduite dans le code de la route par décision ministérielle du 1er février 2005[7].

  Fonctions

Les fonctions principales de cet espace sont :

  • permettre l'arrêt d'urgence hors chaussée d'un véhicule en panne et éventuellement les réparations légères
  • permettre l'acheminement des secours (pompiers, samu, ambulance) et des services d'exploitation
  • faciliter le dégagement en cas d'accident
  • faciliter les opérations d'entretien de la chaussée et de ses dépendances
  • permettre aux usagers de l'autoroute de faire des manœuvres d'évitement ou de récupération du véhicule en cas de déviation de trajectoire.

La circulation et le stationnement sur cette voie sont interdits sauf dans ces cas. Le non-respect de cette règle est sanctionné par une contravention (et, en France, le retrait de 3 points sur le permis de conduire).

  Structure

La bande d'arrêt d'urgence comprend[2] :

  • une surlargeur de chaussée, de structure identique à cette dernière, portant le marquage de rive
  • une partie stabilisée et revêtue pouvant supporter le passage occasionnel ou le stationnement d’un poids lourd.
 
BAU sur autoroute

  Caractéristiques par pays

  En France

La largeur de la bande d'arrêt d'urgence est de 2,50 m, ou de 3,00 m lorsque le trafic poids lourd excède 2 000 v/j (deux sens confondus)[8].

Elle est délimitée des autres voies par une ligne discontinue composée de traits de 39 m de long espacés de 13 m. Cette ligne constitue une aide pour conserver ses distances de sécurité.

Parfois des panneaux mentionnant suppression de BAU sont posés en abord de chantier sur autoroute ou route à double voie. Lorsque la bande d'arrêt d'urgence est absente, on trouve en général, de temps à autre, des emplacements d'arrêt d'urgence (refuges) avec poste d'appel d'urgence, signalés par un panneau complété par un panonceau SOS.

Cas particuliers 
  • Le périphérique parisien ne comporte pas de bande d'arrêt d'urgence.
  • Sur l'autoroute A86, cette voie se transforme en voie de circulation aux heures d'affluence sur le tronçon commun avec l'autoroute A4, cette expérimentation est une exception au code de la route.

Des expériences ont été menées sur certaines autoroutes ou voies rapides, pour autoriser la circulation des bus sur cette voie et faciliter ainsi la circulation en transports en commun.

  En Suisse

La bande d'arrêt d'urgence est délimitée des autres voies par une ligne continue blanche. La bande d'arrêt d'urgence est parfois supprimée lors de travaux et les marquages au sol de couleur orange doivent être respectés. On trouve régulièrement des bornes d'appel d'urgence le long de la bande d'arrêt d'urgence (tous les 1 à 2 km).

L'Office fédéral des routes de Suisse a publié en 2007 une directive précisant les modalités techniques à respecter pour transformer, en cas de nécessité, une bande d'arrêt d'urgence en voie de circulation[9].

  En Belgique

En Belgique, on peut trouver des bandes d'arrêt d'urgence sur les routes à grand débit qui ne sont pas toujours de type autoroutier. Par exemple, les routes nationale 4 et 5 qui ne sont pas des autoroutes.

  En Irlande

Au début des années 2000, les bus Éireann furent autorisées à utiliser les bandes d’arrêt d’urgence sur les routes nationales de Dublin. Toutefois des voies réservées aux bus sont aujourd’hui présentes sur certaines sections de routes, comme la RN 7 (Naas Road), délimitées de la voie de roulement par des lignes discontinues jaunes.

  Notes et références

  1. emergency lane en anglais, carril de emergencia en espagnol. Les liens interwiki renvoient en fait vers "accotement stabilisé"
  2. a et b Dictionnaire de l’Entretien routier – Observatoire national de la Route – Ministère de l’Equipement, du Logement, des Transports et du Tourisme – 1996 – France
  3. Voir définition zone d’immobilisation et bande d’arrêt d’urgence sur le site de la direction générale des routes et autoroutes de Belgique
  4. Voir article sur la bande d'arrêt d'urgence sur le site du touring-club de Belgique
  5. Texte du sénat de Belgique imposant le port d'une veste de sécurité en cas d'arrêt sur la bande d'arrêt d'urgence
  6. Voir les entrées pour accotement et bande d'arrêt d'urgence dans le Grand dictionnaire terminologique en ligne
  7. Voir les Nouvelles dispositions en matière de circulation routière sortant leurs effets au 1er février 2005 au Luxembourg.
  8. Instruction sur les conditions techniques d'aménagement des autoroutes de liaison (ICTAAL) - SETRA - Ministère de l’Équipement, des Transports et du Logement - Circulaire du 12 décembre 2000
  9. Voir Conversion de la bande d'arrêt d’urgence en voie de circulation, guide édité par l'Office fédéral des routes de Suisse.
   
               

   Publicidad ▼

 

todas las traducciones de bande d'arrêt d'urgence


Contenido de sensagent

  • definiciones
  • sinónimos
  • antónimos
  • enciclopedia

  • définition
  • synonyme

   Publicidad ▼

Investigaciones anteriores en el diccionario :

4881 visitantes en línea

computado en 0,078s

   Publicidad ▼

   Publicidad ▼