» 
alemán árabe búlgaro checo chino coreano croata danés eslovaco esloveno español estonio farsi finlandés francés griego hebreo hindù húngaro indonesio inglés islandés italiano japonés letón lituano malgache neerlandés noruego polaco portugués rumano ruso serbio sueco tailandès turco vietnamita
alemán árabe búlgaro checo chino coreano croata danés eslovaco esloveno español estonio farsi finlandés francés griego hebreo hindù húngaro indonesio inglés islandés italiano japonés letón lituano malgache neerlandés noruego polaco portugués rumano ruso serbio sueco tailandès turco vietnamita

definición - recruter

recruter (v. trans.)

1.engager des hommes dans une troupe.

2.faire entrer des personnes dans un groupe, un corps.

recruter (v.)

1.embaucher qqn.

   Publicidad ▼

definición (más)

definición de recruter (Littré)

sinónimos - recruter

   Publicidad ▼

ver también - recruter

recruter (v. trans.)

engagement, recrue, recrutement, recruteur

diccionario analógico


recruter (v. tr.) [V+comp]





recruter (verbe)






Le Littré (1880)

RECRUTER (v. a.)[re-kru-té]

1. Lever des gens de guerre.

La nécessité de recruter continuellement ses troupes, d'entretenir ses garnisons et les corps d'armée.... tout cela avait coûté à la Suède, pendant le cours de la guerre, plus de 250000 soldats (VOLT. Charles XII, 5)

Ces misérables restes d'un corps de sept mille hommes qui n'avait jamais été recruté, et qui, aidé de quelques miliciens, de quelques sauvages, avait fait de si grandes choses, furent enfin réduits à capituler (RAYNAL Hist. phil. XVI, 22)

2. Fig. et familièrement. Attirer dans une compagnie, dans une partie. Il recrutait avec ardeur des associés.

Absolument.

Quoi ! d'indignes enfants de Mars Briguaient une livrée, Quand ma muse éplorée Recrutait pour leurs étendards (BÉRANGER Ad. à la gloire.)

3. Mettre de nouvelles drogues dans la teinture.

4. Se recruter, v. réfl. Recevoir des recrues. Le régiment s'étant recruté.

Fig. Le sénat romain se recrutait parmi les chevaliers.

Ce qui prouve que, dès ce temps, Londres, bien loin de suffire à sa population, avait besoin de se recruter tous les ans de plus de la moitié du nombre de ses naissances (BUFF. Prob. de la vie, Oeuv. t. X, p. 557)

REMARQUE

Recruter est un néologisme qui s'est fait dans le XVIIe siècle, comme le montrent les passages suivants :Vous y pourrez apprendre [dans la Gazette de Hollande] certains termes qui ne valent rien, comme celui de recruter, dont vous vous servez ; au lieu de quoi il faut dire faire des recrues (RAC. Lett. à son fils, 1)Vous me permettrez de vous dire que le mot de recruter est depuis longtemps fort en usage dans les pays étrangers, quand on y écrit ou que l'on y parle français ; Lafont, qui a mis les gazettes de Hollande françaises dans la plus haute réputation où elles aient été et qui vivait quelques années avant la guerre de 1672, se servait souvent de ce mot (BAYLE Lett. à l'abbé Dubos, 3 janv. 1697)

ÉTYMOLOGIE

Recrue. Dans le XVIIe siècle, recruter était, comme on a vu, un néologisme condamné, à cause du t qui y est contre l'analogie ; aujourd'hui le mot est pleinement accepté, et ce qu'il avait de désagréable s'est effacé par l'usage.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RECRUTER. Ajoutez :

5. Se recruter dans, puiser ses éléments dans.

Bien souvent la folie se recrute dans le crime, comme le crime se recrute dans la folie (MAXIME DU CAMP Rev. des Deux-Mondes, 1er septembre 1872, p. 63)

 

todas las traducciones de recruter


Contenido de sensagent

  • definiciones
  • sinónimos
  • antónimos
  • enciclopedia

  • définition
  • synonyme

   Publicidad ▼

Investigaciones anteriores en el diccionario :

4388 visitantes en línea

computado en 0,125s

   Publicidad ▼

   Publicidad ▼